Derniers sujets
» école d'infirmière
Mer 18 Fév - 22:03 par Admin

» Phénotype et mucoviscidose
Mer 31 Déc - 10:47 par Admin

» genes et adn 1er s
Mer 26 Nov - 20:54 par Admin

» 1000 chercheurs dans les écoles (GENETHON 2014)
Jeu 6 Nov - 13:41 par erwan

» question pour la chercheuse du généthon
Mer 5 Nov - 20:39 par martin.degraeve

» questions généthon
Mer 5 Nov - 19:03 par florine.vantom

» GENETHON GENETHON
Mar 4 Nov - 22:16 par Gurko

» question pour la chercheuse
Lun 3 Nov - 1:06 par quentin.robe

» ETUDES SUPERIEURES
Ven 24 Oct - 17:43 par kiikoo

Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


immunité et évolution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

immunité et évolution

Message  jonquille le Ven 19 Avr - 14:51

Notre prof nous a demandé de faire une recherche sur ce thème :
L'immunité innée repose sur des mécanismes de reconnaissance et d'action très conservés au cours de l'évolution.
Est-ce que cela signifie que tous les animaux possèdent ce type de défense (nous avons étudié la phagocytose chez le ver de terre en TP...) ?
Et chez les végétaux et autres êtres vivants ?
D'autre part, comment explique-t-on une "grande" conservation ? Par un faible nombre de mutations ou par la sélection naturelle des "non mutés" ?

jonquille

Féminin Nombre de messages : 1
Age : 21
Localisation : lille
Date d'inscription : 19/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

immunité innée et évolution

Message  muguet le Lun 29 Avr - 23:08

Bonsoir Jonquille
Tous les organismes pluricellulaires font appel à la réponse immunitaire innée.Celle-ci est apparue il y a environ 800 à 750 millions d'années. C'est le cas pour l'ensemble des espèces animales décrites à l'heure actuelle. Ces mécanismes mettent en jeu l'existence de récepteurs PRR (pattern recognition receptors) sur les cellules impliquées dans l'immunité innée. Ces cellules immunitaires sont capables, grâce à ces récepteurs, de reconnaître des motifs moléculaires communs à de nombreux microorganismes. Ces récepteurs ont été très conservés au cours de l'évolution. En effet, ces protéines présentent des séquences similaires chez des espèces très différentes (invertébrés, vertébrés) , ce qui traduit un lien de parenté et une longue histoire évolutive au cours de laquelle ont été conservés ces récepteurs .
PS : pour en savoir plus : voir Prix nobel 2011 Jules Hoffmann, Bruce Beutler pour leur découverte des récepteurs analogues chez la drosophile et chez la souris.
Quant à l'immunité adaptative, elle n'apparaît "que" vers -400 Ma , seulement chez les Vertébrés. Elle s'ajoute à la précédente et dote ces organismes de nouveaux récepteurs (spécifiques) face à la diversité des agents pathogènes.

J'espère avoir apporté un début de réponse...
Muguet

muguet

Féminin Nombre de messages : 1
Age : 81
Localisation : France
Date d'inscription : 29/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum