Derniers sujets
» école d'infirmière
Mer 18 Fév - 22:03 par Admin

» Phénotype et mucoviscidose
Mer 31 Déc - 10:47 par Admin

» genes et adn 1er s
Mer 26 Nov - 20:54 par Admin

» 1000 chercheurs dans les écoles (GENETHON 2014)
Jeu 6 Nov - 13:41 par erwan

» question pour la chercheuse du généthon
Mer 5 Nov - 20:39 par martin.degraeve

» questions généthon
Mer 5 Nov - 19:03 par florine.vantom

» GENETHON GENETHON
Mar 4 Nov - 22:16 par Gurko

» question pour la chercheuse
Lun 3 Nov - 1:06 par quentin.robe

» ETUDES SUPERIEURES
Ven 24 Oct - 17:43 par kiikoo

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


immunité et évolution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

immunité et évolution

Message  jonquille le Ven 19 Avr - 14:51

Notre prof nous a demandé de faire une recherche sur ce thème :
L'immunité innée repose sur des mécanismes de reconnaissance et d'action très conservés au cours de l'évolution.
Est-ce que cela signifie que tous les animaux possèdent ce type de défense (nous avons étudié la phagocytose chez le ver de terre en TP...) ?
Et chez les végétaux et autres êtres vivants ?
D'autre part, comment explique-t-on une "grande" conservation ? Par un faible nombre de mutations ou par la sélection naturelle des "non mutés" ?

jonquille

Féminin Nombre de messages : 1
Age : 21
Localisation : lille
Date d'inscription : 19/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

immunité innée et évolution

Message  muguet le Lun 29 Avr - 23:08

Bonsoir Jonquille
Tous les organismes pluricellulaires font appel à la réponse immunitaire innée.Celle-ci est apparue il y a environ 800 à 750 millions d'années. C'est le cas pour l'ensemble des espèces animales décrites à l'heure actuelle. Ces mécanismes mettent en jeu l'existence de récepteurs PRR (pattern recognition receptors) sur les cellules impliquées dans l'immunité innée. Ces cellules immunitaires sont capables, grâce à ces récepteurs, de reconnaître des motifs moléculaires communs à de nombreux microorganismes. Ces récepteurs ont été très conservés au cours de l'évolution. En effet, ces protéines présentent des séquences similaires chez des espèces très différentes (invertébrés, vertébrés) , ce qui traduit un lien de parenté et une longue histoire évolutive au cours de laquelle ont été conservés ces récepteurs .
PS : pour en savoir plus : voir Prix nobel 2011 Jules Hoffmann, Bruce Beutler pour leur découverte des récepteurs analogues chez la drosophile et chez la souris.
Quant à l'immunité adaptative, elle n'apparaît "que" vers -400 Ma , seulement chez les Vertébrés. Elle s'ajoute à la précédente et dote ces organismes de nouveaux récepteurs (spécifiques) face à la diversité des agents pathogènes.

J'espère avoir apporté un début de réponse...
Muguet

muguet

Féminin Nombre de messages : 1
Age : 81
Localisation : France
Date d'inscription : 29/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum